fusion PDSA

Nouvelle organisation PDSA sur le territoire

Ce début d’année 2023 signe l’aboutissement d’un an de réflexion conjointe en matière d’organisation de la Permanence des Soins Ambulatoires (PDSA) sur le territoire des Terres du Lauragais.

L’expérimentation de regroupement des 3 sous-bassins de garde préexistants

Historiquement, le territoire de garde des Terres du Lauragais se divise en 3 sous-bassins (secteurs de Caraman, Villefranche et Nailloux) au sein desquels le nombre de médecins diffère : moins les médecins sont nombreux sur un sous-bassin, plus la fréquence de leurs gardes augmente.

Dans un contexte de refondation du cahier des charges régional de la PDSA, les institutions ont proposé une réorganisation de ce territoire de garde, avec un regroupement des trois sous-bassins préexistants et la création d’une maison médicale de garde (MMG)

Afin de mener un processus de décision collective, la CPTS du Lauragais a proposé aux médecins des Terres du Lauragais une expérimentation visant à tester la faisabilité d’une telle réorganisation. Pendant 7 mois, la CPTS du Lauragais a recueilli quotidiennement auprès des médecins volontaires :

  • des données quantitatives, sur le nombre et l’heure des appels et/ou consultations réalisées, ainsi que les lieux de consultations ;
  • des données qualitatives, pour évaluer la pénibilité des gardes, ainsi que le niveau de satisfaction des médecins en matière de rémunération et d’heure de fin de garde.

Grâce à la participation active des médecins, les résultats de cette expérimentation ont permis d’objectiver l’intérêt :

  • de collaborer avec les médecins salariés du COSIL (centre de soins non-programmés du territoire) qui se proposent de prendre en soins les patients régulés en capacité de se déplacer les week-ends et jours fériés de 8h à 20h ;
  • d’avancer l’heure de fin de garde à 23h, au vu du faible service rendu à la population sur le créneau 23h-00h.

Le vote d’une nouvelle organisation de la PDSA

Le 24 janvier 2023, une soirée dédiée au choix de l’organisation de la PDSA a eu lieu. Trois modèles ont été soumis au vote des médecins avec, en question centrale, la validation ou non du regroupement des trois sous-bassins de garde

.Après une présentation exhaustive des résultats de l’expérimentation et un temps d’échange dédié aux retours d’expérience, c’est à la grande majorité que les médecins ont validé une nouvelle organisation de la PDSA pour les Terres du Lauragais avec :

  • le regroupement des 3 sous-bassins de garde pré-existants ;
  • l’intégration du COSIL comme nouvel effecteur de garde pour les week-ends et les jours fériés ;

    • la mise en place d’une maison médicale de garde dans les locaux du COSIL situé à Villefranche-de-Lauragais, pour l’accueil des patients régulés lorsque ce lieu de consultation sera jugé pertinent ;
    • le maintien des visites à domicile pour les patients dans l’incapacité de se déplacer ;
    • l’avancement de l’heure de fin de garde à 23h, avec un régime dérogatoire validé par l’ARS et dont le début d’application est prévu au 15 février 2023.

    Par ce vote, les médecins ont fait le choix d’une organisation proposant un équilibre entre :

    • la qualité de vie des soignants (avec la réduction du nombre de gardes à assurer par médecin et l’avancement de l’heure de fin de garde pour compenser l’étendue du territoire à couvrir) ;
    • l’accès aux soins de proximité pour la population (avec un nouveau lieu de consultation central sur le territoire et le maintien des visites à domicile incompressibles).

    A ce jour, le territoire de la CPTS du Lauragais est le seul territoire de Haute-Garonne à s’être saisi de cette opportunité de mener à bien une expérimentation, permettant aux médecins de choisir collectivement une organisation en cohérence avec leurs pratiques et les besoins de la population.

    Les projets à venir

      Dans un contexte où la gestion des soins aigus et non-programmés est plus que jamais un enjeu majeur de santé publique pour permettre un accès aux soins optimisé, la CPTS du Lauragais souhaite poursuivre ses réflexions en travaillant sur :

      • l’organisation des soins non-programmés en journée ;
      • l’articulation du secteur de ville avec le SAS31, le SAMU31 et l’ORU ;
      • l’élaboration d’un plan blanc en cas de crise épidémique, projet pour lequel un groupe de travail dédié va être constitué. Si vous souhaitez y participer, merci de nous en informer au 06.26.85.97.34 ou secretariat@cpts-lauragais.fr
      Pour cette deuxième édition, les Journées prévention santé des femmes se sont déroulées les 14 et…